Dernière mise à jour : 17 juillet 2019

Presbytère : mise au point du bureau municipal.

Pin It

Depuis quelques jours, un groupuscule de personnes, dont certaines ont quitté notre ville depuis plusieurs années, s’agite et tente de déstabiliser la Municipalité et le projet d’aménagement de l’espace du Presbytère.

Pour cela, ils se sont attribués la mémoire de notre regretté Abbé Ducrocq, sans connaître les tenants et les aboutissants du projet. Nous ne sommes pas dupes et les Alciaquois non plus. Derrière cette manipulation se cache un « coup politique » à l’approche des élections municipales de 2020.

De quel droit ces personnes s’attribuent-elles la mémoire de notre Abbé ? Les seuls qui pourraient se le permettre sont ceux qui, durant des années, des mois et jusqu’au dernier jour, ont soutenu, accompagné et aidé l’Abbé Ducrocq. Ce sont les bénévoles du Conseil Paroissial, mais pour ce qui les concerne, ils ont la modestie de ne pas s’étaler et utiliser les moments passés aux côtés de l’Abbé Ducrocq, et c’est tout à leur honneur.

Nous déplorons d’ailleurs que des élus et des membres du Conseil Paroissial se soient fait agresser verbalement, limite insulter, parce qu’ils refusaient de signer la pétition. Cela s’appelle de l’intolérance. Nous conseillons à ces perturbateurs de franchir le seuil de l’église et d’aller s’y confesser….

Ces agitateurs n’ayant pas pris le soin de se renseigner, de s’informer sur le projet d’aménagement, que ce soit en Mairie, auprès du Conseil Paroissial ou du diocèse, il nous a semblé nécessaire d’en faire l’historique.

Chaque Alciaquois sait maintenant que l’équipe municipale a toujours privilégié le dialogue et l’échange et c’est également le cas pour ce projet.

Dans un premier temps, nous avons été interpellés par un groupement de personnes issues du milieu de la santé pour la construction d’une maison médicale, derrière la poste.

Ce projet nous semble alors intéressant. Se pose la question des stationnements. L’aménagement de la place Jean Jaurès, tel qu’il a été réalisé par l’ancienne Municipalité ne permet déjà pas l’absorption de tous les véhicules lors d’une manifestation à la salle des fêtes, à l’église ou au restaurant scolaire. Est alors venue l’idée de l’acquisition du terrain et de la Maison paroissiale (dont l’état actuel nécessite de trop gros et lourds investissements pour une mise aux normes) pour l’aménagement de stationnement supplémentaire.

Ce projet nous l’avons présenté, à l’époque, en priorité, à notre Abbé Ducrocq. Soutenant notre projet, il nous a orientés vers le Conseil Paroissial et le Diocèse, propriétaire du terrain et de la maison.

S’en sont suivies plusieurs rencontres avec les représentants du Conseil Paroissial et la représentante du Diocèse. Les porteurs du projet de la Maison médicale ayant, dès le début, eu l’occasion de présenter leur projet.

Les projets, Maison médicale et aménagement de stationnements ayant reçu l’approbation de toutes les parties (Mairie – Conseil Paroissial – Evêché), nous avons travaillé et échangé pour aboutir à un accord qui satisfait aujourd’hui les différents interlocuteurs.

Une nouvelle Maison paroissiale sera construite à proximité de l’église. Elle répondra aux normes d’accessibilité et de sécurité, elle sera adaptée aux réalités d’aujourd’hui pour un meilleur accueil des jeunes fréquentant le catéchisme, entre autres.

Nous proposerons que le nouvel espace créé sur l’actuelle propriété du Diocèse porte le nom de notre Cher Abbé Ducrocq qui doit malheureusement là où il est, se désoler d’une telle situation et de l’utilisation de sa mémoire à des fins politiciennes.

Cette mise au point était essentielle et notre détermination intacte à poursuivre, avec les différents intervenants, ce projet d’aménagement.

Soyez assurés de notre investissement dans le seul but de l’intérêt collectif.

Le bureau Municipal

Related Posts

Comments are closed.

« Previous Next »

Scroll to top